1 – Comment définiriez-vous la Qualité de vie au Travail  ?

Ma définition de la Qualité de Vie au Travail, c’est l’ensemble des actions déployées par une entreprise pour assurer à chaque collaborateur un environnement de travail respectueux, garant des règles, mais aussi confortable et épanouissant, dans lequel il peut donner le meilleur de ses compétences. 


2 – Concrètement, comment travaillez-vous sur la QVT dans votre entreprise ?

  • La formation tout au long de la vie du salarié chez Studi : une plateforme dédiée aux salariés et la possibilité de suivre les parcours du catalogue de l’entreprise
  • La diversité et l’inclusion : adhésion à la charte diversité mais surtout un engagement de l’ensemble des salariés pour lutter contre toutes les formes d’exclusion
  • Mobilité interne : en fonction des compétences à l’entrée chez Studi mais aussi acquises dans les postes occupés chez Studi, des promotions sont proposées et valorisées
  • Mise en place du baromètre QVT démarré dans un service et planifié en déploiement à l’ensemble des salariés dans l’année
  • Intra-prenariat : La possibilité de proposer et gérer un projet, de sa conception à son déploiement, en parallèle des missions habituelles pour valoriser les talents de chacun


3 – Avez-vous une bonne pratique ou un projet en particulier à partager avec nos lecteurs ? Quel a été l’impact ?

Studi étant en forte croissance, nous sommes passés d’une organisation PME à un groupe, avec tous les changements structurels que cela suppose, donc des projets et des bonnes pratiques il y en aurait beaucoup ! 

Le projet le plus impactant est la formation que nous dispensons à nos managers, avec un focus sur le management de collaborateurs en télétravail. C’est une réalité, le télétravail s’est démocratisé, et c’est à l’entreprise d’accompagner chaque salarié dans ce changement de paradigme. Nous avons eu des remontées positives de collaborateurs en full remote concernant leur bien être au sein de l’équipe qui s’est renforcé !



3-Avez-vous une bonne pratique ou un projet en particulier à partager avec nos lecteurs ? Quel a été l’impact ?

Pour une bonne qualité de vie au travail, il est important de répondre aux attentes des salariés. Pour ce faire, nous devons avoir leurs ressentis au plus près du terrain.

Lors de la pandémie Covid, avec le télétravail imposé, les salariés nous ont remonté les difficultés rencontrées notamment sur la surcharge cognitive ainsi que la multiplication et l’enchaînement des réunions. Cette alerte a permis à la direction de mettre en œuvre des directives limitant les réunions aux horaires de travail (sans en programmer au-delà de 18h) avec des temps de pause ainsi qu’un respect de la pause méridienne entre 12h et 14h.



4-Quels conseils donneriez-vous à une entreprise qui veut se lancer sur le sujet ?

Quelle que soit la taille d’une entreprise, elle peut avoir des bonnes pratiques à partager. Des rencontres sont organisées en région par des associations comme FACE ou encore par les agglomérations. Ces rencontres permettent d’échanger avec d’autres entreprises sur la démarche QVT qui n’en porte pas toujours le nom mais qui s’y apparente de près ou de loin.

On a tendance à croire que la QVT est réservée au grand groupe ou à l’entreprise dédiée au RH alors que tout le monde peut mettre en place des actions en faveur de la QVT avec peu de moyen et juste l’envie d’y aller.

 118 total views

Partager