Qu’est-ce que la résilience ?

Résilience : définition, formes, principe et intérêt !

L’expression a été popularisée et est entrée dans le langage courant en France depuis une vingtaine d’années environ. Aujourd’hui, elle s’emploie dans presque tous les domaines : physique, sport, psychologie, etc. De plus, la crise sanitaire actuelle lui donne encore tout un autre sens. La résilience encore appelée endurance, est un concept devenu incontournable au point où les entreprises également se l’approprient pour en faire un levier de performance. De quoi s’agit-il exactement ?

Définition de la résilience

À la base, la définition de la résilience avait une connotation purement physique. Les scientifiques l’employaient pour désigner l’aptitude d’un matériau à résister aux chocs. De plus, ils l’employaient pour reconquérir sa forme initiale après avoir subi une forte compression. Progressivement, dans les années 70 et 80, le terme a fait son apparition dans les sciences humaines aux États-Unis. Il entre définitivement dans le jargon français dans les années 80.

De plus, la résilience, appliquée à la psychologie ou aux sciences humaines en général, se définit comme la capacité d’une personne ou d’un groupe d’individus à se développer et se projeter dans l’avenir en dépit de la présence de facteurs déstabilisants, de traumatismes sévères, de conditions de vie extrêmement difficiles, etc.

Finalement, en d’autres termes, il s’agit de la capacité à sortir plus fort d’une épreuve, à résister à tout aléa, à encaisser les chocs,. Il s’agit à surmonter une épreuve et à rester debout malgré tout.

Concept et fonctionnement de la résilience

Résilience : définition, formes, principe et intérêt !

L’aptitude à être résilient ne suppose pas qu’il faut nier l’adversité en face. La résilience n’implique pas non plus de faire comme si de rien n’était lorsqu’une situation se présente afin de passer à autre chose. En effet, il s’agit plutôt de faire face aux évènements avec optimisme, de faire face à l’adversité en toute sérénité. Il faut prendre en compte qu’il y aura toujours un moyen de contourner les obstacles.

De plus, dans la définition de la résilience, il y a un processus dynamique qui s’étend sur une période plus ou moins longue. Cela permet au sujet de ressortir grandi de chacune de ses épreuves. En général, les personnes résilientes présentent souvent plusieurs caractéristiques au plan psychologique :

  • L’envie de se montrer endurant et plus fort  : la résilience suppose que la personne ne se laisse pas atteindre et trouve une solution au problème ;
  • Un défi personnel lancé à soi-même de ne pas se laisser envahir par des ondes négatives ;
  • Une capacité de sens de l’humour particulier : plutôt que de s’apitoyer sur son sort, une personne résiliente aura tendance à plaisanter et s’estimer plutôt heureux à côté de ceux qui ont moins de chance.

Quelles sont ses différentes formes ?

Le concept a envahi toutes les sphères. Il n’est donc pas étonnant d’entendre parler de la résilience des sociétés, des entreprises, ou en matière d’urbanisme.

La résilience des sociétés

Encore appelée endurance communautaire, elle renvoie à la capacité d’une communauté à anticiper et affronter les chocs et les crises. Elle renvoie également à son aptitude à les surmonter. De tels groupes humains présentent une faible vulnérabilité devant des situations qui pourraient s’avérer fatales pour d’autres.

La résilience des entreprises

La définition de la résilience des entreprises est intimement liée à l’essor de la RSE. Les entreprises engagées dans une démarche RSE, développent en effet leurs activités en prenant en compte leurs impacts aux plans sociétal, environnemental comme économique. 

La résilience des entreprises suppose leur capacité à affronter ou limiter les effets des risques et aléas inhérents à leur environnement. Cela peut consister en la prévoyance de stratégies pouvant répondre aux problèmes et permettre de s’adapter.

La résilience urbaine

Il s’agit pour l’Etat et les collectivités territoriales, ainsi que pour les divers acteurs, de penser des systèmes urbains pouvant répondre ou s’adapter aux éventuelles perturbations qui pourraient naître.

En quoi est-elle fondamentale aujourd’hui ?

Résilience : définition, formes, principe et intérêt !

Les exigences de la vie quotidienne vont sans cesse croissantes. De nombreuses personnes se sentent dépassées par la crise actuelle. Dans un tel contexte, la résilience est de mise pour toute personne, toute organisation ou toute entreprise qui souhaite rester au sommet quoi qu’il arrive.

Selon des études scientifiques, la réussite professionnelle d’un individu est intimement liée à sa capacité de résister. Être résilient, c’est le secret du succès. Cela permet de :

  • Convertir l’échec en succès : cette aptitude caractéristique de la définition de la résilience donne à chacun l’élan dont il a besoin face à l’adversité pour vite se relever ;

  • Développer une bonne maîtrise de soi et un contrôle interne : ce contrôle permet de se relever face aux coups de la vie. La résilience permet de se servir des plus grandes difficultés du quotidien comme véritables tremplins de réussite ;

  • Construire des croyances positives : en combattant les pensées négatives et en maitrisant les émotions positives, une personne résiliente est en mesure de transformer l’adversité en quelque chose de positif ;

Comment développer sa résilience ?

Le vécu de chacun joue un rôle important dans la capacité à être résilient. Cela ne veut cependant pas dire qu’en raison d’un passé défaillant, il est impossible d’être résilient. Les trois facteurs suivants permettent en général de développer une bonne résilience :

  • Quand l’entourage est encourageant : les premiers enseignants, les premières amitiés,… tout cela est déterminant ;
  • Grâce à un climat familial de sécurité ;
  • Une force de caractère innée ou construite par les parents ;
  • Il en existe bien d’autres…

Comment la développer dans l’entreprise ? 

Avec la situation inédite que nous vivons, la résilience est un phénomène à développer dans les entreprises.

Car de nombreuses transformations découlent ou sont amplifiées par la situation actuelle impactant les services des RH :

  • De la transformation organisationnelle des entreprises : modes de travail (télétravail, travail hybride), transformation du management, transformation des modes de recrutements, de la sélection des profils (soft skills),
  • À la transformation numérique digitale : des outils pour l’expérience client, la collaboration, l’expérience collaborateur,
  • En passant par la transformation de la culture des entreprises : la nécessité de valoriser et soigner la  marque employeur, l’accélération de la transformation RH etc.
Résilience : définition, formes, principe et intérêt !

Le feedback permet de :

  • Libérer la parole : et ainsi aider vos collaborateurs à surmonter l’incertitude qui prévaut dans la situation actuelle,
  • A communiquer : quand on sait qu’ 1 collaborateur sur 2 songe à quitter son entreprise actuelle depuis mars 2020, il est impératif de  (source : étude les 10 (nouveaux) leviers de l’engagement)
  • Montrer à vos équipes que vous prenez en compte leur bien-être au travail.


 68 total views

Partager