Selon l’estimation provisoire de l’Insee, l’emploi salarié privé rebondit au troisième trimestre 2020 en France : +1,8 % après −3,3 % sur l’ensemble du premier semestre. 

Entre fin juin et fin septembre 2020, l’emploi salarié du secteur privé a augmenté de +1,8 %, soit 344 400 créations nettes d’emploi ; il rebondit après 491 600 destructions nettes au premier trimestre et 158 400 destructions nettes au deuxième. Pour autant, il demeure inférieur à son niveau un an auparavant, de 1,1 % , soit −214 000 emplois. Nous avons aujourd’hui retrouvé un niveau comparable à celui de fin septembre 2018.

1- Zoom sur l’emploi intérimaire 

Après une chute historique au premier trimestre 2020, l’emploi intérimaire augmente fortement pour le deuxième trimestre consécutif : +23,5 % (+135 900 emplois) après +22,9 % (+107 800 emplois) au trimestre précédent. Il avait chuté avec une ampleur historique au premier trimestre (−40,4 % soit −318 100 emplois) et demeure donc inférieur à son niveau un an auparavant (−9,7 %, soit −76 900 emplois), proche de son niveau de début 2017.

2- Rebond dans la construction, les services marchands et les services non marchands

  • Dans la construction, l’emploi salarié privé (hors intérim) augmente de 1,1 % au troisième trimestre après une quasi-stabilité au trimestre précédent (soit +15 900 emplois après –100). Il dépasse son niveau d’avant-crise et progresse de 1,7 % sur un an (+24 300).
  • L’emploi industriel (hors intérim) baisse de nouveau : –0,2 % (soit –4 900 emplois), mais nettement moins qu’au trimestre précédent (–0,9 % soit –28 300 emplois). Sur un an, la baisse dans l’industrie atteint –1,4 %, soit –43 800 emplois.
  • Dans les services marchands hors intérim, l’emploi salarié privé rebondit fortement : +1,4 % après –1,8 % le trimestre précédent (+162 000 après −212 000). Il demeure inférieur à son niveau un an auparavant, de 1,0 % (−120 500 emplois).
  • L’emploi privé dans les services non marchands rebondit également sur le trimestre : +1,5 % (soit +37 000) après −0,9 % au deuxième trimestre (soit −21 600). Sur un an il augmente de 0,4 % (soit +9 600 emplois).

Evolution de l'emploi salarié privé au 3e trimestre 2020

Optimiser son parcours candidats

3- Une dynamique que l’on retrouve aussi dans les récentes données publiées par Linkedin

La France affiche l’une des meilleures reprises des taux de recrutement (+15% en variation annuelle, le 11 octobre 2020 par rapport au 11 octobre 2019) parmi 15 pays étudiés par Linkedin.

« La France affiche l’une des meilleures reprises des taux de recrutement (+15% en variation annuelle, le 11 octobre 2020 par rapport au 11 octobre 2019) parmi les 15 pays étudiés*, malgré le fait que le pays ait connu l’une des plus fortes baisses du taux de recrutement en mars et avril (en dessous des 60%) »[…] 

Ces recrutements sont calculés de la manière suivante : le nombre de membres de LinkedIn qui ont ajouté un nouvel employeur à leur profil au cours du mois où leur nouvel emploi débute, divisé par le nombre total de membres de LinkedIn dans le pays concerné.

*Les données de recrutement ont été collectées dans 15 pays: Australie, Brésil, Canada, Chine, Émirats Arabes Unis, Espagne, États-Unis, France, Italie, Irlande, Mexique, Pays-Bas, Royaume-Uni, Singapour et Suède. La variation annuelle en % indique le taux de changement entre 2019 et 2020.

4- Top 10 LinkedIn des 10 métiers les plus demandés actuellement en France sur son réseau

  1. Chef de projet
  2. Commercial
  3. Ingénieur en développement
  4. Responsable commercial
  5. Chef de chantier
  6. Technicien de maintenance
  7. Comptable
  8. Ingénieur commercial
  9. Chargé d’affaires
  10. Développeur

Si vous faites partie des entreprises qui vont recruter ces fonctions, votre objectif est de capter les profils qui sauront s’adapter rapidement au fonctionnement de votre entreprise et à sa culture afin d’être au plus vite opérationnels. Vous allez devoir limiter le turnover – et les coûts inhérents.

Mettre en place un outil de feedback vous permettra :
– D’améliorer votre parcours candidats et vos nouvelles intégrations,
– Renforcer l’engagement de vos collaborateurs et optimiser la perception de votre marque employeur,
– La mise en place un management adapté à la distance.

Optimiser son parcours candidats

 47 total views

Partager