Nous avons beaucoup parlé des outils nécessaires pour les collaborateurs pendant la crise, mais les besoins pour les équipes RH ont également été bouleversés. Alors que les outils existants se sont largement développés, les entreprises restent encore parfois en retard sur la digitalisation des fonctions RH.  Manque de moyens, manque d’informations, difficulté de prise en main, quelles sont les raisons de ce retard ? Selon l’étude “Ce que les RH attendent (vraiment !) de leurs outils” menée par Empowill, 51% des entreprises de moins de 500 salariés ne disposent pas d’un SIRH et 49% des PME et ETI ne sont pas satisfaites de leurs outils RH. 

Mais alors quels sont les outils RH utiles et efficaces à mettre en place pour la rentrée 2021 ?

L’état des lieux des outils actuels

Quels sont les nouveaux outils RH efficaces en 2021 ?


Aujourd’hui les logiciels SIRH généralistes semblent ne plus être la norme face à l’émergence de nombreux outils Saas spécialisés. 

Car ces derniers possèdent de nombreux avantages : 

–  Premier atout, leur performance. Dédiés à une tâche spécifique (gestion des payes, le recrutement, le feedback, …) et non plus à une multitude d’usages, ils offrent de meilleurs résultats. 

– Deuxième atout : leur accessibilité. Les outils Saas sont plus facilement accessibles à distance et profitent de mises à jour plus régulières pour optimiser leur utilisation. 

Il semblerait donc que ce nouveaux types d’outils se démocratise rapidement au sein des entreprises.

Par ailleurs, selon l’étude Empowill,  79% des entreprises interrogées sont équipées de plusieurs logiciels RH. Parmi elle, on détecte que 48% des PME et ETI ne sont pas satisfaites de leurs outils RH. Elles regrettent en effet que les outils soient conçus pour répondre à des problématiques de grands groupes et offrent un niveau de personnalisation limité. De nombreuses entreprises sont alors contraintes d’utiliser des outils qui ne s’adaptent pas à leurs usages et processus internes ce qui est souvent synonyme de frustration.

Les entreprises multiplient les logiciels RH

Etude Empowill : Ce que les RH attendent (vraiment !) de leurs outils


Parmi les outils déjà mis en place dans les entreprises, ces derniers sont liés à la gestion :

  • De la paie (82%)
  • Du temps et des activités (78%)
  • Administrative (60%)
  • Des recrutements (57%)
  • Des talents (45%°) : elle reste encore absente dans plus de la moitié des entreprises interrogées.


Sur quels aspects disposez-vous d'un outil RH ou SIRH ?

Etude Empowill : Ce que les RH attendent (vraiment !) de leurs outils

Les outils RH de demain

Avec l’évolution du cadre légal (obligation d’entretien professionnel, évolution du CPF et réforme de la formation professionnelle),  les entreprises s’interrogent de plus en plus sur les outils de gestion de talent et de développement des compétences. En partie car cela représente un véritable levier de motivation et de fidélisation des collaborateurs. En effet, depuis la crise sanitaire, les compétences attendues ont évolué et la tendance est à la formation et à l’up skilling. C’est dans cette optique que les ETI et PME expriment à 63% avoir besoin d’outils en lien avec la gestion des talents. 

Les outils RH de demain

Etude Empowill : Ce que les RH attendent (vraiment !) de leurs outils



Dans leurs outils de demain, les entreprises attendent majoritairement l’automatisation des tâches (84%). Le développement de l’autonomie (52%) arrive en deuxième place. Finalement le big data et le machine learning ne sont encore pas dans les priorités RH de l’année 2021. Cerise sur le gâteau, elles attendent également la personnalisation du service client et de l’accompagnement pour leur futurs outils. 

Les logiciels RH de demain

La mesure de l’engagement collaborateur

Un autre axe qui a pris une proportion grandissante depuis la crise sanitaire : la mesure de l’engagement des collaborateurs. En effet, les équipes se sont parfois retrouvées démotivées voir désengagées. Les raisons principales restent la perte de sens dans leur travail et la privation de l’énergie collective des bureaux. De nombreuses entreprises ont déjà fourni des efforts pour mettre en place des outils de mesure tel que le feedback régulier tandis que d’autres ne l’intègrent pas à leurs priorités en 2021. Elles minimisent bien souvent l’impact du désengagement sur la performance. 

En ce qui concerne les freins pour l’acquisition de nouveaux logiciels, le prix reste majoritairement en tête (64%) mais on y retrouve également la peur de ne pas choisir le bon outil (33%) ! Le choix est un élément important pour ne pas créer de frustration lors de l’utilisation. 

L’outil de feedback, l’allié dans la gestion des talents

Comparé aux autres outils dédiés à la gestion du développement des compétences, le feedback est lui objectif et réaliste. Il est basé sur le retour des collaborateurs ou des acteurs de l’environnement de travail, dans le cas du feedback 360°. C’est un indicateur particulièrement qualitatif car Humain tout en étant mesurable. 

Le feedback régulier 

Comparé aux autres outils dédiés à la gestion du développement des compétences, le feedback est lui objectif et réaliste. Il est basé sur le retour des collaborateurs ou des acteurs de l’environnement de travail, dans le cas du feedback 360°. C’est un indicateur particulièrement qualitatif car Humain tout en étant mesurable. 

Le feedback régulier permet de détecter les attentes en formation, de les évaluer et de mesurer leur applicabilité. En effet, cette dernière est un point important qui peut facilement générer de la frustration. Si la formation peut être vue comme un signe de reconnaissance, il faut cependant qu’elle soit en adéquation avec les compétences nécessaires à la réalisation des missions. Une formation inadéquate représente pour le collaborateur une occasion manquée de développer son employabilité. En interrogeant les collaborateurs sur ce thème vous pourrez ainsi les impliquer dans la stratégie de développement des compétences. Les équipes se sentiront au coeur des décisions ce qui aura un impact positif sur leur engagement. 

Ce n’est pas tout ! Le feedback permet de vérifier la réciprocité des besoins / attentes des collaborateurs avec les actions menées en interne.  Cela peut être autant dans l’intégration des collaborateurs (onboarding), que dans l’amélioration du parcours candidats, des outils internes etc. 

Le feedback 360°

Le feedback 360° permet de réaliser un bilan de compétences d’un collaborateur afin de détecter les besoins en formation (dans le cadre de son évaluation ou de son développement). Cela permet de faire un état des lieux de la situation et de l’accompagner au plus près dans sa démarche de développement des compétences. Les retours récoltés sont de nature variés, cela peut être les clients, fournisseurs, collègues, N-1 ou encore les managers. Cela permet d’avoir une vision globale des compétences puisque ce ne sont pas toutes les mêmes qui sont sollicités en fonction des situations. C’est également un excellent outil pour faciliter la mobilité des collaborateurs au sein de l’entreprise. Détecter les hauts-potentiels, faciliter la prise de poste ou encore diriger vers de nouvelles missions. 

Ces deux démarches sont tout à fait complémentaires pour optimiser la gestion des talents et permettre leur rétention dans un marché du travail où la volatilité des collaborateurs ne cessent de s’accroître. 

Vous souhaitez un nouvel outil pour la gestion des talents ?

Le feedback vous semble être la meilleure des solutions ?

Echangez 30 min avec nos experts

 122 total views

Partager