Feedback collaborateur : Comment s’en servir?  

feedback

Le feedback d’entreprise est un procédé de « retour d’information » entre les managers et leurs équipes. Il permet de mettre l’accent sur les efforts fournis sur une période et/ou les attitudes à changer. Il est également possible de mettre en place un feedback entre les collaborateurs eux-mêmes ou entre un manager et ses pairs. Quoi qu’il en soit, l’objectif reste le même : l’amélioration continue du travail et une meilleure atteinte des objectifs fixés. Comment cela se passe concrètement ? 

Quel est l’intérêt d’un feedback d’entreprise ?

De nombreux DRH sous-estiment l’intérêt du feedback collaborateur. Et pourtant, il s’avère que le feedback d’entreprise est l’un des meilleurs moyens d’évaluation de la performance managériale de l’entreprise. C’est également, un bon moyen de recueillir des pistes d’amélioration sur la base des retours négatifs formulés. Le feedback est utile aussi bien pour le collaborateur, le manager que pour l’entreprise.

Pour le collaborateur qui reçoit le feedback

C’est l’occasion pour le collaborateur de :

  • Faire le point de son impact sur les autres ainsi que sur l’entreprise ;
  • Mesurer son utilité dans l’entreprise ;
  • S’inspirer des retours très positifs pour maintenir sa performance individuelle ;
  • Mesurer à travers le feedback d’entreprise, l’intérêt qui est porté à sa personne ;
  • etc.

Pour le manager qui donne un feedback

C’est le lieu de :

  • Montrer au collaborateur que si l’entreprise a dû mettre en place un feedback, c’est au regard de l’intérêt qui lui est porté ;
  • S’assurer que le collaborateur comprend ce que la hiérarchie attend de lui. Aussi bien, du point de vue de la qualité du travail, de son attitude et des objectifs fixés ;
  • Éviter de devoir procéder ultérieurement à un recadrage plus autoritaire ;
  • etc.

Le feedback collaborateur permet ainsi de maintenir une relation plus durable avec la personne concernée.

Dans l’entreprise

Le feedback d’entreprise à tous les niveaux permet :

  • Une meilleure optimisation des performances aux plans individuel et collectif ;
  • De s’assurer que les uns et les autres sont au même niveau de compréhension en ce qui concerne les objectifs, les projets et la vision de l’entreprise ;
  • Une meilleure qualité de la communication interne ainsi que des relations interpersonnelles entre collaborateurs d’une part et managers et collaborateurs d’autre part.

Quoi qu’il en soit, un bon feedback permet à celui qui en est le destinataire de s’améliorer.

Les techniques de feedback



Même si certains auteurs peuvent en rallonger la liste, il existe 3 techniques principales de feedback d’entreprise.

Le feedback correctif

Cette technique est employée pour procéder à un réajustement de l’axe de travail ou de l’attitude d’un collaborateur qui s’égare visiblement. Mettre en place un feedback correctif, c’est vouloir que la personne concernée puisse mieux percevoir les points négatifs de son comportement ou de son travail pour les corriger.

Ce type de feedback est plus constructif qu’un simple retour négatif. Il se présente comme une critique constructive, un coaching ou des conseils visant à faire progresser le collaborateur, ou à améliorer tel ou tel point spécifique. C’est un feedback collaborateur utile pour faire un bilan RH en entreprise.

Le feedback positif

Ce feedback d’entreprise est plus facile à délivrer. Il se manifeste par un retour positif par rapport à une action ou une attitude d’un collaborateur et peut constituer un puissant facteur de motivation et de confiance en soi. Le feedback positif suscite la créativité, le sentiment d’appartenance à un groupe, et renforce ainsi la cohésion des équipes au sein de l’entreprise.

Le feedback négatif

Il vise l’amélioration de la personne concernée au plan professionnel ou comportemental. Toutefois, il est délicat et peut susciter la colère, l’incompréhension ou des frustrations au sein de l’équipe. Il doit donc être délivré de manière constructive.

Puisque le feedback d’entreprise doit être plus un outil de régulation que de développement personnel du collaborateur, il convient à celui qui souhaite mettre en place un feedback négatif de se limiter aux aspects touchant à la vie professionnelle de la personne concernée.

Comment se servir d’un feedback ?

Une fois le feedback délivré, celui à qui il est destiné doit :

  • En peser le pour et le contre : cela ne signifie donc pas qu’il doit accepter tous les retours qui lui sont faits comme des vérités immuables. Il doit plutôt tenir compte de son attitude personnelle pour juger de la pertinence du feedback d’entreprise ;
  • Et mettre les aspects pertinents du feedback collaborateur en pratique : un feedback sans éléments factuels, non étayé d’arguments ou sans aucune légitimité doit simplement être écarté ;

10 conseils pour remettre l'humain au centre

Demander un nouveau feedback après mise en place des recommandations

La démarche du feedback en entreprise n’est pas un procédé ponctuel. Elle s’inscrit plutôt dans le cadre d’une stratégie globale de communication interne. Cela suppose que celui qui délivre un feedback doit être en mesure d’y revenir une fois ses recommandations prises en compte, pour apprécier ou non les efforts déployés par la personne concernée.

Il faut donc un contre feedback d’entreprise après la mise en place des recommandations pour s’assurer de l’amélioration des observations précédemment faites. 


Pourquoi est-il essentiel de mesurer l'expérience collaborateur ?

 315 total views

Partager